• La soirée débat du 22 février

    La première phase de ce débat aura lieu le mardi 22 février à la Maison des Jeunes des Eaux Claires à Grenoble à partir de 20 h 30.

     

    Militants et citoyens confrontés à des situations concrètes découlant des réformes en cours sont invités à intervenir dans le débat. Il ne s’agit pas de fournir des réponses toutes faites à un problème complexe, mais de réfléchir ensemble à l’école que nous voulons, et dont il est clair qu’elle constitue un des cadres de la société de demain.

    Lors de cette soirée, nous aborderons des sujets sensibles : les suppressions de postes et leurs conséquences, les réformes qui déstructurent/restructurent tous les niveaux d’enseignement, l’Éducation prioritaire, les voies de formation technologiques et professionnelles,  le service public de l’enseignement supérieur et de la recherche, la casse de la formation des enseignants, de leur statut, de leur métier.

    Nous essayerons de mettre en lumière, dans une perspective politique, les grandes options qui orientent actuellement l’éducation depuis l’échelon national et européen jusqu’au niveau local, et les enjeux majeurs de ces choix pour notre pays.

    Ce débat introduira, nous l’espérons, une multitude d’initiatives permettant l’échange et la confrontation des différents projets. La soirée du 22 février est donc une étape pour engager un processus démocratique dont les objectifs sont de mettre un coup d’arrêt aux destructions en cours et de reconstruire une nouvelle dynamique de démocratisation.

    Premiers appelants :FCPE, FSU 38, SDEN-CGT 38, GFEN 38, Mouvement de Jeunes communistes, PCF, PG…

    Accès MJC Eaux-Claires : Tram C, Vallier-Dr Calmette, bus 32 : Champs Elysées, bus 1, 17 et 26 : Anatole France


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Martine 22 02
    Dimanche 27 Février 2011 à 00:33

    Très bonne idée, ce blog!
    C'était une bonne réunion démocratique dans sa méthodologie et la gestion de réunion. Ca donne envie de continuer...
    Le prolongement du travail? L’analyse de Gérard Collet sur les différentes logiques(logique d'amélioration, logique d'adéquation du système aux objectifs du système, logique de transformation)m’a semblé très pertinente et sa proposition était de travailler sur des valeurs que je n’ai pas retenues, pcq trop fatiguée! Mais j'ai retenu l'idée.
    Mon seul regret: pas assez de jeunes, sans doute épuisés par les conditions de travail plus que jamais normatives, auxquelles s'ajoute maintenant la précarité!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :